INFORMATION IMPORTANTE



Madame, Monsieur,

Cette période de pandémie se poursuit et la circulation du virus Covid 19 reste très active en particulier dans la population de personnes jeunes, augmentant ainsi le risque d’exposition des femmes enceintes. Le taux de reproduction du virus en PACA reste un des plus élevé de France métropolitaine. Vous avez fait le choix de continuer à nous faire confiance pour prendre en charge votre santé, tout comme nous vous faisons confiance pour respecter les gestes barrières essentiels dans la prévention de la contamination.

EN SAVOIR PLUS

Zoom sur

dr-halbertLa réanimation néonatale. Propos recueillis auprès du Dr Cécile HALBERT, pédiatre

Les premières minutes de vie du nouveau-né sont marquées par de profonds changements physiologiques au sein des fonctions vitales : c’est le temps de l’adaptation à la vie extra-utérine. Les deux grandes fonctions vitales, la respiration et la circulation, se modifient par cascades de réactions chimiques, initiées par le premier cri.

Le rôle des professionnels est, dans la très grande majorité des naissances, d’observer et de s’assurer de l’adaptation correcte du nouveau-né ; plus rarement, il consiste à stimuler le processus d’adaptation, et, exceptionnellement, à suppléer la défaillance précoce d’une ou des deux fonctions vitales. Bien que ces dernières situations soient plus rares, en particulier dans les maternités autres que celles de niveau 3, leurs prise en charge impose une connaissance parfaite de la conduite à tenir par l’ensemble de l’équipe accueillant le nouveau né.

Si cette conduite à tenir est parfaitement protocolisée au niveau international, sa mise en œuvre nécessite une équipe régulièrement formée et entraînée. Les points forts de la prise en charge sont : l’anticipation, le respect de la physiologie, et la parfaite connaissance, par l’ensemble de l’équipe accueillant le nouveau-né, des premières minutes de la réanimation.

Anticipation

Respect du niveau de soin de la maternité Organisation coordonnée de l’activité du bloc d’accouchement Evaluation correctes des situations à risque en période prénatale Accueil en adéquation avec l’état présumé du nouveau-né : personnel qualifié en nombre suffisant, avec une répartition des rôle pré-établie Matériel et médicaments disponibles, entretenus et contrôlés chaque jour

Respect de la physiologie

Maintien de la température du nouveau-né à une valeur physiologique entre 36,5 et 37°C Connaissance et respect de l’évolution physiologique de la SpO2 (saturation pulsée en oxygène) au cours des 10 premières minutes de vie, limiter le recours à l’oxygène Connaissance de la fréquence cardiaque normale et anormale chez le nouveau-né

Algorithme de la réanimation

schema

A l’Etoile

zoomLes nouveau-nés nécessitant une réanimation lourde (massage cardiaque externe, pose de cathéter central en urgence, etc…) sont pris en charge dans la salle d’accueil du bloc obstétrical. L’ensemble du matériel nécessaire à la réanimation, puis à la stabilisation en période post réanimation, est rangé et contrôlé quotidiennement.

Lorsque le nouveau-né qui a nécessité une réanimation importante est stabilisé, il est préparé pour son transport vers une réanimation néonatale à Marseille (Hôpital Nord ou Hôpital de la Conception). L’organisation régionale actuelle permet d’obtenir l’intervention d’un véhicule du SAMU entièrement dévolu au nouveau-né (couveuse, respirateur), accompagné d’un pédiatre réanimateur et d’une infirmière ou d’une puéricultrice, 24h/24h basé sur la plateforme SAMU de la Timone.

L’ensemble des pédiatres, ainsi que la plupart des sages femmes et puéricultrices de l’Etoile ont bénéficié d’une formation de 2 jours, théorique et sur simulateur, encadrée par un médecin de l’équipe de néonatologie de la Conception. Lors de cette formation, il nous est très clairement apparue que l’organisation et la bonne définition du rôle de chacun, y compris des auxiliaires de puériculture, était la clef de voûte de la réussite de la réanimation néonatale, qui ne comporte que peu de gestes techniques.

Nous avons donc mis en place une formation interne, permettant aux auxiliaires de maîtriser des gestes tels que la ventilation au masque ou le massage cardiaque externe, mais aussi de maintenir nos acquis et notre entraînement dans l’application de l’algorithme de réanimation. Ces formations ont lieu une fois par mois durant 4h. Elles sont encadrées par un pédiatre et une puéricultrice.

Elles se composent d’un temps de rappels théoriques, puis d’un temps d’entraînement aux gestes techniques (ventilation au masque, massage cardiaque externe, pose du cathéter veineux ombilical, préparation des drogues en urgence, trachéoaspiration sous laryngoscope), puis d’un temps de mise en situation filmé à partir de cas cliniques sur mannequin, avec enfin un débriefing des situations filmées.

ACTUALITÉS

Voir toutes les actualités